• Le texte que j'ai lue au funéraille

    À ma petite fille, 

    Je me suis perdu quand je t'ai perdu...

    Je t'ai chercher mon petit ange, 

    Je t'ai chercher autant que je t'ai désirée.

    Je ne pouvais pas vois-tu,

    je ne pouvais pas croire qu'une petite fille si vivante, si gigoteuse,

    ne devienne pas une petite écolière

    avec plein d'histoire à raconter,

    des peurs à surmonter, 

    et des folies à rire et à faire..

    Mon amour, 

    mon amour infini qui à eu une fin, 

    mon amour d'ange retournée chez les anges.

    Comment veux-tu que mes bras vides ne ce tendent plus jamais?

    C'est le seul chemain qu'ils savent, le chemin vers toi.

    Je suppose que tu étais trop petite pour que ce soit moi qui meure, 

    mais je suis morte quand même!

    Tu sais mon petit bébé, tu sais,

    je ne suis pas sur du tout qu'il reste quelqu'un en moi qui sache continuer sans toi..

    Mon amour, tu m'avais appris ce miracle, tu m'avais appris à m'aimer...

    Et je suis là debout, vaincue...

    Tout ce qu'il y avait de solide et de fort

    est maintenant là, devant moi, dans une urne..

    Je voudrais alerter le monde: 

    l'ordre est inverser, une erreure attroce,

    mon bébé est mort et moi le ventre vide je ne serai pas enterrée...

    DIEU! Comment à tu pu t'arranger pour que mon enfant ce présente seule devant la mort!?

    Avant toi, mon bébé,

    j'avais eu des tristesses, des détresses,

    mais rien qui ressemble à ce qui nous est arrivé.

    Je t'ai tant voulue ma petite merveille,

    tant attendue, tant désirée et rêvée.

    Aujourd'hui je sait que tu n'est plus là,

    que tu n'est plus nulle part,

    que respirer, méveiller, vivre et aimer sera sans toi,

    que rien au monde, ni bonheur, ni malheur,

    ne te ramèneras dans mes bras..

    Aujourd'hui, je sait que je peux courir ou je veux, 

    faire le tour du monde,

    m'abrutir de mensonges,

    le creux de toi sera en moi pour toujours,

    comme l'amour de toi.

    Tu ma quittée, je l'admet, mais tu ne me quitteras plus jamais,

    je te garde maintenant,

    tu peux dormir au fond de moi...

    JE T'AIMERAI TOUJOURS ALEXIA XOX




    Texte inspirer du livre La cérémonie des anges de Marie Laberge

    « Triste journéeTa place parmis nous... »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :