• Le processus de deuil et les étapes

    Autre doccuments reçu par poussière d'ange.



    Il est difficile d'entrer dans un deuil pour plusieurs raisons.

    -Les émotions qui accompagnent un deuil ne sont pas valorisés; il est plus facile de montrer qu'on est fort et qu'on prend bien cela que de se faire voir en larmes, éffondré, désorganisé, irritable, etc.

    -C'est très inconfortable d'être en contact avec les émotions qui font mal ou qui font peur.

    -Le deuil fait remonter des émotions reliées à des pertes passées et on à pas le gout de revenir en arrière pour retoucher aux choses souffrantes.

    -Il y à peu d'information sur la façon de vivre un deuil de sorte qu'on est surpris de toutes ces émotions qui prennent le contrôle sur nous, ce qui est insécurisant et entraîne la peur de ne pas s'en sortir.

    (...)

    Le deuil est un processus de réparation, de guérison du coeur. C'est un travail, dans le sens que de le traverser et de faire face aux émotions est difficile et demande beaucoup d'énergie et de courage.

    (...)

    Quand on parle de deuil, on cite souvent les différentes étapes. À mesure que les connaissances en deuil périnatal progressent, on parle plutôt de processus de deuil, qu'on peut s'imaginer sous forme de vagues. (Moi je parlais de montagne russe, eux ils disent vague)

    Il est important de voir les étapes comme faisant partie d'un processus plus que comme une période de temps définie impliquant qu'une étape finie, on passe à une autre chose. Le processus implique un mouvement de va et vient, avec des retours en arrière.

    *(Moi je suis plus souvent qu'autrement dans l'étape numéro 2)*

    -Étape 1: Le choc et le déni

    Les parent sont en état de choc, incapable de réaliser pleinement ce qui leur arrive. Le déni de l'événement mais surtout le déni de la souffrance associée à cet événement est un mécanisme de défense qui permet de garder le contrôle et de rester fonctionnel pour faire face aux décisions à prendre et aux choses à faire.

     

    -Étape 2: La désorganisation

    Les parents prennent conscience de la réalité avec toute la souffrance qui y est associée, leur bébé ne vivra pas avec eux et ils ne le verront pas grandir. L'anxiété est très présente avec tous les symptômes physiques et intellectuels qui en sont des signes. Il est difficile d'accomplir les activités de la vie quotidienne. Les parents sont submergés par toutes sortes d'émotions, ils ont la sensation de perdre le contrôle et peuvent avoir peur de ne pas réussir à s'en sortir. C'est l'étape la plus difficile, car le présent est continuellement envahi par les événements et les rêves de la vie avec le bébé. Les parents n'ont plus d'intérêt pour ce qui les intéressait d'habitude. Les émotions ne sont ni bonnes, ni mauvaises, elle sont là. On doit les reconnaitres et faire quelque chose avec. Mais toutes les émotions ne sont pas vécus par tous les parents. Certains ne ressentiront pas de colère ou de culpabilité, par example. Les émotions souvent se superposent, on se sent déprimé parce que notre estime de soi est basse, on se culpabilise parce qu'on pense trop ou qu'on se sent irritable, etc.

     

    -Étape 3: La réorganisation

    Les moments difficiles sont de moins en moins fréquents et plus courts. L'équilibre émotif est encore fragile mais la vie reprend son cours plus normal. Les parents réorganisent leur vie sans le bébé. Ils se sentent plus calmes et ont plus d'énergie. Il leur est possible de penser au bébé sans que cela fasse aussi mal et de parler de lui sans pleurer. Il leur arrivera même de ne pas penser au bébé durant de longs moments. Ils peuvent se sentir coupables ''d'oublier le bébé''. C'est que la vie aura repris le dessus.

     

    -Étape 4: La réappropriation de sa vie

    Les parents quittent peu à peu leur monde émotif. Ils peuvent regarder le passé avec un certain recul. Ils sont capable de voir tout le chemain parcouru. Le deuil est l'occasion d'allez à l'intérieur de soi pour découvrir ses ressources profondes. Les parents recommencent à faire des projets. Ils réalisent que la vie est bien fragile et que les gens qu'on aime nous sont prêtés et peuvent nous être enlevés à tout moment.

     

    -Étapes 5: La transfomation, la guérison

    Les parents réalisent que le lien avec le bébé est différent. Ils seront capable de reconnaître que la mort du bébé à eu certains aspects positifs. Souvent ils modifient leurs valeurs et sont plus ouverts aux autres. Pour retrouver la sérénité, les parents auront besoin de trouver un sens à la perte et à leur vie. Mais, cette recherche de sens est un long processus.

     

    Contrairement à ce qu'on peut penser, il est plus facile de sortir d'un deuil que d'y entrer...

    « Aide à l'entourage des parents endeuillisLettre aux parents et amies de gens endeuillis »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :